Rentrée en vue…

Rentrée en vue

Apres leur valeureuse tournée européenne, les deux promotions Diambars profitent d’une relâche bien méritée. Pour certains, c’est l’occasion d’aller en vacances, pour d’autres, de retrouver leur famille et la tranquillité de leur foyer. Notons que cette tranquillité est, dans certains cas, toute relative puisque les Diambars sont accueillis chaleureusement et activement par parents, frères, soeurs, oncles, tantes et cousins. Même s’il est question de couper avec l’effort intense et organisé qui constituait leur quotidien a l’Institut, le football reste néanmoins omniprésent, dans la parole et le geste !

[break]

En effet, en Afrique, on suit de très prêt le foot, notamment à la télévision. L’actualité brûlante, ce sont les matchs de qualification pour la Coupe du Monde. Le Sénégal n’a malheureusement plus son destin en main mais la dernière victoire sur les terres zambiennes laisse la perspective d’un mince espoir, même si la population n’y croit plus vraiment et regrette de ne pas retrouver le « fighting spirit » qui animait l’équipe lors de l’épopée du Mondial 2002. Heureusement, les Sénégalais ont plus d’une corde à leur arc. Les pérégrinations de l’Equipe de France et la magie Zidane font également beaucoup parler.

A coté de ces fiertés nationales, tout Diambars qui se respecte a un club favori. Il faut se tourner vers le championnat européen pour suivre un schéma très classique chez les jeunes. On constate que les jeunes ont tous, francophonie oblige, un chouchou évoluant en France puis une autre équipe européenne.

Parmi les cotes d’amour, Marseille, Lens Monaco ou Paris ont ont la faveur des jeunes. Au niveau européen, Arsenal, Le Barca ou la Juve sont très plébiscités.

Inutile de préciser que toutes ses équipes possèdent d’excellents joueurs africains qui ne peuvent que faire briller les yeux de ces Diambars, dont les rêves de carrière professionnelle se transforment peu a peu en projet à l’institut. Alors on porte le maillot de ses joueurs préférés pour accentuer encore un peu plus l’identification.

Les Diambars reprennent donc des forces avec en ligne de mire, la Rentrée sportive qui se profile début Octobre, avec un stage externe à Dakar.

Atteindre l’excellence…

Pour d’autres, la rentrée est un challenge en elle-même. Je parle de la nouvelle promotion. Cette année s’annonce comme un cru exceptionnel. Apres la première grande vague de sélection opérée par les éducateurs Diambars aux quatre coins du pays, il reste 25 champions potentiels. Or chaque promotion, afin de fonctionner de façon optimale, accueille 18 Diambars en son sein ; les 18 meilleurs, la crème de la crème pour leur tranche d’âge. Face aux qualités et aptitudes de ces 25 jeunes restant, le staff de recrutement a énormément de mal à s’accorder unanimement sur 18 joueurs. C’est donc une dernière épreuve, sur la Capitale, qui les départagera. Un tournoi à Dakar qui se déroulera le 14 et 15 Septembre et au terme duquel, nos recruteurs à l’oeil aiguisé, annonceront cette fameuse liste des 18.

Pour les jeunes, il s’agit de tout donner. Bien sûr un noyau dur d’environ 10 garçons s’est déjà détaché ; mais pour les autres, il faut désormais fournir la prestation de leur vie afin de conforter les recruteurs dans leurs premiers choix ou de les faire changer d’avis. La pression et l’enjeu sont donc terribles mais c’est le prix à payer pour atteindre l’excellence et toucher du doigt son rêve. Un rêve qui, s’il se réalise, comportera aussi des phases de stress et de pression que peuvent vivre actuellement ces prétendants Diambars.

Leave a comment

Newsletter

Abonnez-vous maintenant

Devenez membre de notre communauté en ligne et restez au fait des actualités des Diambars.